en EN fr FR pt PT es ES

Rwanda-Burundi : les Jésuites s’engagent dans la sauvegarde de notre maison commune

Par Camille Mukoso, SJ (avec Julien Rugaba) – Cité du Vatican

A l’occasion du 5e anniversaire de l’encyclique Laudato si’ du Pape François, le centre d’apostolat social de la Compagnie de Jésus au Rwanda-Burundi, Jesuit Urumuri Centre (JUC), a organisé une série de conférences pour inviter les jeunes de la région des Grands Lacs à prendre soin de notre maison commune.

Le centre d’apostolat social de la Compagnie de Jésus au Rwanda-Burundi, Jesuit Urumuri Centre (JUC), a organisé, du mercredi 21 au jeudi 22 octobre 2020, une conférence sous régionale à l’occasion du 5e anniversaire de l’encyclique Laudato Si’ du Pape François. L’événement, qui a réuni plusieurs couches sociales de la région des Grands Lacs (jeunes, professeurs d’université, chercheurs, politologues et environnementalistes) a voulu répondre à une observation soulevée par le Saint-Père dans son encyclique : « Les jeunes nous réclament un changement. Comment est-il possible de prétendre construire un avenir meilleur sans penser à la crise de l’environnement et aux souffrances des exclus » (Laudato si’, n° 13).

 

Une jeunesse synonyme d’opportunité pour une conversion écologique
Ces assises ont été rendues possible grâce à la collaboration du dicastère pour le service du développement humain intégral, de Catholic Youth Network for Environmental Sustainability in Africa, une plateforme des jeunes catholiques d'Afrique qui promeut une gestion responsable de l'environnement, et de Jesuit Missions UK, le bureau de développement international et de mission des Jésuites en Grande-Bretagne, qui soutient des communautés vulnérables en Afrique, en Asie et en Amérique latine. Les organisateurs se disent particulièrement concernés par la pertinence de la question écologique et de son rapport avec la situation sociale au Burundi, en Ouganda, en République démocratique du Congo, au Rwanda et en Tanzanie. L’intérêt porté sur ces pays réside dans leurs populations jeunes dont l’énergie constitue une opportunité extraordinaire pour amorcer la conversion écologique dont parle le Pape François. C’est dans ce sens que le fil conducteur des assises a été orienté autour du thème : « Jeunes, promoteurs et acteurs de la ‘Sauvegarde de notre maison commune’ : le défi du développement humain intégral en Afrique des Grands Lacs ».

 

Laudato si’ dans le contexte africain
Les intervenants ont mis l’accent sur la pertinence de l’encyclique Laudato Si’ dans le contexte africain, la nécessité des politiques viables ainsi que les approches holistiques dans la quête des solutions durables aux problèmes environnementaux. Les questions liées à la sauvegarde de notre maison commune ne sauront être épuisées en suivant ces quelques grands axes. Mais, la conférence organisée par le JUC aurait atteint ses objectifs si, par exemples, les jeunes participants arrivaient à intérioriser le sens du sabbat « écologique », c'est-à-dire savoir marquer des moments d’arrêt de toute activité humaine sur la création et exercer toute capacité co-créatrice avec un regard de contemplation, d’admiration, de reconnaissance, de partage et de responsabilité sur chaque élément de la création. Un tel investissement vaut son pesant d’or. Et c’est bien là que se situe le souhait du JUC : « Que les participants, dans leur milieu de vie respectif, deviennent des messagers qui portent l’invitation à prendre soin de notre maison commune ».

 

Source: Vatican News