NEWS & EVENTS
en EN fr FR pt PT es ES

Mardi, de la férie, 4ème Semaine de Carême

Zingbe Dorgelais

Ez 47, 1-9.12
45 (46), 2-3, 5-6, 8-9a.10a
Jn 5, 1-16

Les textes que l’Eglise nous propose en ce mardi 4ème semaine du temps de carême nous parle d’eau, symbole de la vie. Dans la première lecture nous voyons l’eau jaillir du Temple comme un fleuve pour féconder la vallée et, dans l’évangile, Jésus guérit le paralytique venu chercher la guérison à la piscine de Bethesda. L’eau du baptême est une eau qui guérit du péché et libère, mais elle est surtout le fleuve impétueux, jailli du côté du Christ, qui engendre la vie éternelle.


Retrouver la santé ce n’est pas seulement ne plus être malade, donc ne plus souffrir, c’est être capable de vivre pleinement sa vie, et c’est la question que Jésus pose au malade. Et la preuve en est l’ordre qu’Il lui donne : lève-toi prends ton brancard, et marche. On comprend bien que le Seigneur ne lui dit pas : reste assis là et loue Dieu pour ta guérison ! Non c’est que la guérison doit servir à quelque chose de concret, de positif dans le royaume de Dieu. Voilà cet homme guéri qui est invité à prendre sa vie en mains.
Alors Jésus, comme le malade, nous dit : Lève-toi prends ton brancard, et marche. A quoi cela correspond-il ? Ça correspond à nous arrêter, à examiner notre vie et à prendre les bonnes décisions humaines. Ce temps de carême nous invite à voir la qualité réelle de notre vie sociale, familiale, professionnelle… et à faire les transformations nécessaires.

Dorgelais est un Piariste. Il étudie la théologie à l’ITCJ.