NEWS & EVENTS
en EN fr FR pt PT es ES

French Articles

R. Rakotoarimalala salue l’apport des jésuites dans le domaine de la recherche à Madagascar

Du 16 au 18 novembre 2018, plusieurs jésuites et leurs collaborateurs se sont réunis à Hekima Univerity College au Kenya en vue d’une rencontre sur la recherche sur le continent (JCAM Research Network workshop). Romuald Rakotoarimalala, enseignant de philosophie au scolasticat jésuite Saint Paul Tsaramasoandro à Madagascar, est l’un des collaborateurs des jésuites ayant pris part à cette rencontre. Il a bien voulu nous parler de cette rencontre au micro d’Honoré Onana Olah :

JCAM Research Network workshop

Du 16 au 18 novembre 2018, plusieurs Jésuites et leurs collaborateurs se sont réunis à Hekima Univerity College au Kenya en vue d’une rencontre sur la recherche sur le continent (JCAM Research Network workshop). Le père Aurélien Folifack, SJ, secrétaire académique et enseignant d’Ecriture Sainte à l’ITCJ est l’un des participants à la rencontre, qui a bien voulu nous parler de cette rencontre.

L’ouverture de l’annee academique 2018-2019 du programme de formations professionnelles en ecoute (counseling) multidimensionnelle / itcj

L’un des évènements saillants ayant conféré à l’ITCJ un lustre nouveau au seuil du mois de novembre 2018 se veut l’ouverture de l’année académique de Formations Professionnelles en Ecoute (Counseling) Multidimensionnelle, sous l’égide du Père Jean Messingué, PhD. En principe, c’est depuis 2015 que le Père Dr Jean Messingué, faisant alors sa Thèse en Counseling, avait initié ce programme sous le haut patronage conjoint de l’ITCJ et du CERAP.

ITCJ-Abidjan : La Chaire Baraza de théologie africaine rend hommage à Fabien Eboussi Boulaga

Par Alain Madinunga SJ, Chargé de communication ITCJ-Côte d’Ivoire

La Chaire BARAZA de Théologie Africaine de l’Institut de Théologie de la Compagnie de Jésus(ITCJ) a rendu hommage au philosophe et théologien Fabien EBOUSSI BOULAGA dans le cadre de la deuxième édition de ses colloques le mercredi 07 Novembre 2018 dans l’amphithéâtre de ladite institution à Abidjan/Côte d’Ivoire. Cet acte commémoratif a eu pour thème «Fabien EBOUSSI BOULAGA : Une foi en quête de lucidité, de vérité et de solidarité », thème développé par le Père Eugène GOUSSIKINDEY, SJ, Directeur Général du CERAP/ABIDJAN. Il était le conférencier principal du colloque.

Eglise: La Toussaint et la commémoration des fidèles défunts

L’Eglise universelle célèbre chaque 1er Novembre et 02 novembre respectivement la solennité de la Toussaint et la commémoration des fidèles défunts. Cette année 2018 dans la communauté jésuite d’Hekima (Kenya), ces deux célébrations ont revêtu un caractère particulier. En effet, ces deux célébrations interviennent au cours des visites canoniques des pères José Minaku et Joseph Afulo, respectivement provinciaux des jésuites de l’Afrique Centrale et de Eastern Africa ; et également au cours d’une visite du père Jacquineau Azetsop SJ, Doyen de la faculté des sciences sociales à l’université pontificale de la Grégorienne à Rome.

Rencontre des scolastiques avec le cpo (child protection officer)

Par Rostand Mantubu SJ

Dans le cadre de la semaine initiatique, le Père Ghislain KABAMBA, S.J, char-gé de la protection des mineurs (CPO), nous a entretenus sur la protec-tion de ces derniers. Après la prière d’ouver-ture, le Père CPO a briè-vement interprété la lettre du Père Orobator, Président du JCAM sur la protection et la sauvegarde des enfants dans nos maisons de formation.

François est un pape cool pour les jeunes

Par Norbert Kabukapua SJ

Le synode sur la jeunesse vient de se terminer à Rome et les pères synodaux ont notamment invité dans le document final à « proposer aux jeunes une anthropologie de l’affectivité et de la sexualité capable de donner la juste valeur de la chasteté ». Le jésuite Norbert Kabukapua, étudiant en théologie à Hekima University College, à Nairobi au Kenya, revient avec nous sur quelques points et attentes d’un synode sur la jeunesse. Il est au micro d’Honoré Onana olah :

A LA CERAO, LE DUO MISSIO/CERAP RÉFLÉCHIT ET DIT NON AU PHÉNOMÈNE DE LA VIOLENCE

Par: Alain MADINUNGA, Chargé de Communication ITCJ

L’œuvre pontificale missionnaire MISSIO, en partenariat avec le Centre de Recherche d’Action pour la Paix, CERAP en sigle, a organisé une Conférence Internationale sur Religion et Violence du Jeudi 18 au Dimanche 21 octobre 2018 en Côte d’Ivoire, au siège de la Conférence Épiscopale Régionale de l’Afrique de l’Ouest (CERAO)/Abidjan. Il s’agit d’une initiative de MISSIO qui réunit un certain nombre d’intellectuels africains, des éminents théologiens, des spécialistes des sciences sociales pour réfléchir sur la question de la religion et de la violence.

La dernière volonté du Père Octave Kapita

Témoignage (actualisé) recueilli par Rodrigue Ntungu, S.J.
Collège Boboto, le 20 octobre 2016

Le Père Octave Kapita plaidait avec insistance pour que cette date soit consacrée comme un lieu de mémoire. « Que l’on se souvienne de cette date du 21 octobre 1948 où la Compagnie de Jésus naît en terre africaine », déclarait le Père Jules Misson, Supérieur Régulier, à l’ouverture du premier noviciat de la Compagnie en Afrique à Djuma. Ce noviciat comptait deux Secundi et quatre Primi, premiers Africains : François Baziota (qui deviendra diocésain), Octave Kapita, Lutumba (quittera la Compagnie pendant la régence et sera recruté par Mgr Guffens pour l’Exposition de Bruxelles en 1958; il y épousera une Belge) et Cyrille Mununu. Ils avaient pour maître des Novices Charles Dauvin, ancien Supérieur de Leverville, et Robert Mols, son Socius.

Père Mayemba : « Une Église qui se bâtit uniquement sur les prêtres et qui leur donne trop de pouvoir, conduit aux abus »

Père Bienvenu Mayemba est prêtre, jésuite, spécialiste en théologie africaine.
Avec La Croix Africa, il aborde les questions d’actualité dans l’Église.

La Croix Africa : Quels sont les défis qui se présentent aux théologiens africains actuellement ?

Père Bienvenu Mayemba : Par le mot défi, j’entends une réalité, une expérience à laquelle nous sommes confrontés et qui nous interpelle comme théologien. Suivant cette définition, le premier défi est la misère de notre peuple, car beaucoup de gens souffrent dans ce monde. La question qui se pose à nous est alors : comment être théologien dans un monde de souffrance ?

Père Joseph Loïc Mben : « le mariage des prêtres ne peut être une solution à la crise des abus sexuels dans l’Église »

Le père Joseph Loïc Mben est jésuite camerounais, enseignant de morale et de bioéthique à l’Institut théologique de la Compagnie de Jésus (ITCJ), à Abidjan.

Dans cet entretien à La Croix Africa, il aborde des questions liées au genre et à la sexualité dans l’Église catholique.

La Croix Africa : Vous effectuez des recherches sur l’articulation entre la théologie et le genre. La théologie aurait-elle un genre ?