en EN fr FR pt PT es ES

Fin du mois Arrupe ITCJ-Côte d’ivoire : les 14 scolastiques théologiens de la 3ème année de licence retournent à Abidjan pour la rentrée académique 2019-2020

par Alain Madinunga, SJ

Fin du mois Arrupe ITCJ-Côte d’ivoire : les 14 scolastiques théologiens de la 3ème année de licence retournent à Abidjan pour la rentrée académique 2019-2020.
Les Scolastiques jésuites finalistes du premier cycle de théologie à l’ITCJ-ABIDJAN sont tous heureux d’avoir fait, avec une telle profondeur spirituelle, l’expérience du mois Arrupe du 11 août au 12 septembre 2019 à Yamoussoukro et à Bouaké en Côte d’Ivoire.

Pendant ce temps, ils étaient soumis à des exercices spirituels, aux réflexions poussées et échanges sur le sens de l’engagement sacerdotal dans l’Église et dans la Compagnie de Jésus. C’était pour eux une préparation immédiate aux ordres sacrés. L’apport du révérend Père Matanzonga Bienvenu, sj. en tant qu’accompagnateur du groupe a été à la fois magnifique et bénéfique. Car, non seulement il a rendu chacun amoureux de sa propre vocation grâce aux différentes instructions et prières intenses, mais aussi et surtout il a donné un « bonus » de counseling pour une vie sacerdotale davantage heureuse et authentique.

Durant la première semaine, essentiellement introductive, tout le monde était convié à la lecture méditée de la lettre du Père Arrupe relative à ladite expérience. En outre, un accent était mis sur le parcours vocationnel jésuite de chaque participant et partage des expériences les plus marquantes de la vie personnelle et/ou familiale. Cela, dans le but d’approfondir la connaissance de soi et intérioriser ses propres motivations pour la vie religieuse jésuite et le sacerdoce ministériel. Toute la deuxième semaine était consacrée à l’étude, lecture méditée et exposés thématiques sur l’identité du prêtre en général, et du prêtre jésuite en particulier. La troisième semaine était réservée aux différents témoignages et partages sur les aspects de la vie et du ministère du prêtre aujourd’hui. Plusieurs intervenants laïcs et prêtres y étaient invités pour faire leurs témoignages. Enfin, la quatrième et dernière semaine était un moment de prière intense et d’accompagnement spirituel selon les exercices spirituels de saint Ignace de Loyola. Cette retraite conclusive de huit jours a eu lieu au monastère des bénédictines à Bouaké, Côte d’Ivoire. Le thème général, tel que formulé par le Père Matanzonga, a porté sur le « Bonheur dans le seigneur ici et maintenant et toujours ». Dès la veille de la retraite, une question a été posée aux participants (un peu comme au Noviciat…Lol) : Es-tu heureux dans ta vocation jésuite ? Chacun devrait y réfléchir, afin d’offrir au Seigneur un tableau des situations qui inspirent ou qui empêchent son bonheur, tout en sachant que le bonheur est un choix. Il faut parfois se battre pour en obtenir. Comme prêtre, le bonheur par excellence c’est la communion avec Dieu et le service du prochain. C’est vivre avec le Christ pour les plus pauvres.

Au terme de cette expérience noble du mois Arrupe, les participants ne peuvent que rendre grâce à Dieu le Père, lui la source première de toute vocation sacerdotale, lui qui appelle qui il veut, quand il veut et comme il veut. Désormais, ces 14 scolastiques théologiens sont spirituellement prêts à aller partout et faire de toutes les nations des « disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit » (Mt 28, 19).