en EN fr FR pt PT es ES

Echo de l’atelier sur le discernement ignatien et leadership

Pères François Buhando, sj et Jean-Pierre Luzolo sj

Il s'est tenu du 16 au 18 août 2019 à Nairobi (Roussel House Donum Dei) un atelier de formation des formateurs de jeunes dans le leadership et le discernement ignatien. Ledit atelier s'est inscrit d'une part dans l'appel du Pape François au terme du Synode sur les jeunes (octobre 2018) à accompagner les jeunes dans le discernement et d'autre part dans la réponse de la Compagnie de Jésus clairement exprimée dans les préférences Apostoliques Universelles : accompagner les jeunes dans la création d'un avenir porteur d'espérance.

A l'initiative du père Orobator, sj, président du JCAM et en collaboration avec l'équipe de discernement et de planification apostolique, l'atelier a réuni vingt-neuf participants jésuites et collaborateurs religieux et laïcs impliqués dans le ministère de l'accompagnement des jeunes au travers de nos provinces et régions de l'Assistance d'Afrique et Madagascar. Il s'agit selon le père Orobator d'offrir des outils et des méthodes nécessaires aux participants à l'atelier pour les rendre des catalyseurs, ambassadeurs, champions et leaders, mieux encore, des feux qui en allument d'autres, en l'occurrence des jeunes leaders, agents multiplicateurs dans la formation du leadership et le discernement ignatien.

Différents échanges et interventions ont tourné autour des thématiques essentiellement relatives au discernement en commun, au leadership ignatien, à la direction spirituelle, à la pratique de la conversation spirituelle, aux étapes du discernement en commun dans le ministère des jeunes, à l'accompagnement des jeunes dans la prise des décisions, au coaching et à l'examen de conscience. Desdits échanges et interventions, il ressort le besoin urgent à éduquer les jeunes à faire de la pratique du discernement leur mode de vie, leur manière de procéder pour des décisions justes dans le choix de leur vie et la planification apostolique dans les groupes où ils sont engagés pour un monde juste et réconcilié avec lui-même et avec Dieu. Eduquer les jeunes au discernement passe absolument par la vie de la prière, le moyen de la conversation spirituelle et la pratique de l'examen pour trouver la volonté de Dieu.

Considérant les méthodes de discernement, sa finalité, l'on a pu établir le lien intrinsèque entre la troisième Préférence Apostolique Universelle avec les trois autres : les jeunes doivent être accompagnés à développer la profondeur spirituelle au moyen des Exercices Spirituels de Saint Ignace dans les différents groupes et mouvements existants imprégnés de la spiritualité ignatienne : MEJ, MAGIS, CVX, Réseau Mondial de la Prière pour le Pape ainsi que d'autres groupes et mouvements de nos paroisses et collèges ; accompagner les jeunes dans la création d'un avenir porteur d'espérance appelle à la promotion de la justice et à la lutte contre la pauvreté, l'exclusion et les autres fléaux dont les jeunes sont en grande partie les victimes. Donner des raisons d'espérer aux jeunes, c'est aussi les éduquer et les exhorter à la prise de conscience de leur responsabilité dans le soin apporté à la planète, notre maison commune. Une culture du discernement chez les jeunes éveillera leur conscience dans l'engagement pour un développement durable, changera leur manière de produire et de consommer.

La richesse de l'atelier a tenu au partage de nos expériences d'accompagnement des jeunes. De celui-ci, il ressort des attitudes à promouvoir pour un apostolat fructueux auprès de jeunes, par-delà leur origine, leur religion, leur culture : être présent, ne pas les juger, savoir écouter, être connecté à leur réalité, sentir leur odeur, aller vers eux, être leur ami, être ouvert à eux, ne pas s'attacher à ses titres, etc.

Au terme de l'atelier, des propositions ont été formulées pour maintenir, coordonner et évaluer au niveau de l'assistance le discernement et la planification apostolique du ministère auprès des jeunes. Des noms ont été proposés pour la coordination.