Professeur André Wenin (de l’Université Catholique de Louvain la Neuve) en conférence publique à l’ITCJ-Abidjan.

Alain MADINUNGA, SJ., L2 Théo/ ITCJ, Chargé de Communication

Le Professeur belge André Wenin de l’Université Catholique de Louvain la Neuve (Belgique) a été en conférence publique comme orateur principal le vendredi 08 mars 2019, à l’Institut de Théologie de la Compagnie de Jésus (ITCJ-Côte d’Ivoire).

Le thème de la dite conférence organisée par les Jésuites de l’ITCJ a porté sur le « récit de la bénédiction et ses enjeux dans la Genèse ». L’amphithéâtre était plein de monde, tous les professeurs, étudiants et autres invités de la place n’ont pas hésité à le remplir pour écouter avec profit cet éminent bibliste et théologien belge. Cela, étant donné que l’ITC accorde une place privilégiée aux études bibliques.

Le choix de ce thème a été motivé par le fait que la bénédiction est une des questions majeures qui traversent le livre de la Genèse. ‘‘De la bénédiction des êtres vivants suite à leur création (Gn 1, 22.28) à celle que Jacob donne à ses fils avant sa mort (Gn 49, 28), elle est intimement liée au projet de vie du Dieu de la Genèse. Alors qu’au sein de l’humanité elle est menacée par la convoitise dont le fruit est la malédiction, Dieu appelle Abraham à s’en faire l’instrument pour qu’elle parvienne à tous les clans de la terre. De génération en génération, la bénédiction divine se transmettra, non sans être gravement menacée lorsqu’elle devient elle-même l’objet de la convoitise’’ (ndr). À en croire le Conférencier, le sens initial de bénir découle de la Genèse : Élohim les bénit en disant : « soyez féconds, multipliez, et remplissez les eaux des mers ; et que les oiseaux multiplient sur la terre » (Gn1, 22. 28). Ainsi, selon le sens biblique du terme, seul Dieu auteur de la vie peut être source de bénédiction. Plusieurs récits ont été développés en relation avec les enjeux de la bénédiction dans Genèse (Gn 1-11 ; 12-24.26 ; 25.27-36 ; 37- 49).

Dans sa conclusion, le Professeur André Wenin a insisté sur le fait que la bénédiction est un thème important dans la Bible. Dès l’ouverture de Genèse, on trouve le sens initial de bénir. D’emblée, la bénédiction apparait comme un grand projet dans Genèse. Le Dieu de la Genèse est le Dieu de la vie, et c’est l’épanouissement de la vie qu’il vise à favoriser par la bénédiction. Et l’horizon de celle-ci ne peut être qu’universel.