en EN fr FR pt PT es ES

NON, Je refuse et je proteste!

Par P. Bienvenu Mayemba SJ

Il ne faut pas enfermer Dieu dans les bâtiments de nos églises, de nos temples, de nos mosquées et de nos sanctuaires. Le Coronavirus nous le rappelle

Il y a quelques jours, j'ai pris part à un débat. La plupart des participants se plaignaient pourquoi les églises, les temples, les mosquées et les sanctuaires ont été fermés à cause de la pandémie du coronavirus! Ils estiment que Dieu est celui qui protège et que c'est un péché de ne plus aller prier dans ces lieux saints à cause de la peur d'être contaminé ou de contaminer. Pour eux, c'est un manque de foi...qui porte atteinte à Dieu!

Voilà ce que je pense et ce que je crois:

Il ne faut pas enfermer Dieu dans les bâtiments des églises, des temples, des mosquées et des sanctuaires. Le Coronavirus nous le rappelle. Oui, il est important de consacrer des lieux pour témoigner de notre foi et pour s'y retrouver pour célébrer, exalter et prier Dieu. Mais ces lieux terrestres doivent rester des symboles, des "ambassades" où Dieu est invoqué et où nous confions à Dieu nos joies et nos peines. C'est Dieu qui les rend sacrés et sainst. Ce ne sont pas ces lieux qui rendent Dieu saint... Ils sont des hiérophanies (Mircea Eliade), çàd des lieux qui manifestent le sacré, mais leur "sainteté" vient de Dieu, ce Dieu qui peut consacrer n'importe quel autre lieu... Tout lieu d'adoration de Dieu est sacré par la présence invoquée de Dieu. Et donc, en temps de crise ou de danger de mort, une maison, un bureau, un jardin peuvent devenir des lieux sacrés, des lieux circonstanciels de prière, d'adoration, d'exaltation et de bénédiction et d'offrande. Le Christ disait à la femme samaritaine qui exaltait le Mont Garizim plus que Jerusalem comme lieu d'adoration: "Mais l'heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l'adorent l'adorent en esprit et en vérité." (Jn. 4.23-24).

Fermer les églises, les temples, les mosquées et les sanctuaires en ce temps de pandémie de coronavirus est un choix pour la vie qui est un don de Dieu. Prendre soin de soi-même et des autres est un acte pieux et religieux que Dieu ne peut qu'encourager. Dieu promeut la vie et soutient tout engagement pour la vie et la vie en abondance. Il y a des spiritualités mortifères, qui conduisent à la mort, et qu'il nous faut critiquer, dénoncer et bannir. L'idolâtrie a plusieurs formes: ceux qui sont contre la fermeture de ces lieux de culte sont des idolâtres, qui enferment Dieu dans des bâtiments. Ils sont comme des Pharisiens hypocrites aux coeurs durs et sans pitié. Des pharisiens qui servent la créature des mains humaines et qui oublient Dieu qui en est l'inspiration sacrée. Un bâtiment est l'oeuvre humaine que nous pouvons consacrer et spiritualiser mais en nous rappelant que c'est Dieu qui doit rester prioritaire et au centre de ce bâtiment. Non pas ces bâtiments ou ces lieux en eux-mêmes, mais à cause de Dieu, grâce à Dieu et pour Dieu. Sinon, ils ne valent rien qu'un autre bâtîment ordinaire. C'est Dieu qui rend extraordinaire ce qui est ordinaire. C'est la puissance de la sainteté de Dieu qui transforme un bâtiment ordinaire en un bâtiment extraordinaire, un bâtiment profane en un bâtiment religieux, un bâtiment séculier en un bâtiment sacré... Aujourd'hui, il y a des églises en Italie qui actuellement servent pour garder les cadavres des victimes du coronavirus. Il y a des hotels où les visiteurs sont bloqués et qui deviennent lieux de prière et d'invocation de ce Dieu invisible qu'aucun lieu visilble ne peut enfermer... N'emprisonnons pas Dieu. Ne gardons pas Dieu en captivité dans nos lieux de culte qu'il faut fermer en ce temps dangereux. Libérons Dieu de nos murs et respectons sa transcendance... Dieu est esprit. Nous ne pouvons pas et nous ne devons pas l'enfermer dans nos murs!! Adorons-Le dans ces lieux où nous vivons dans le confinement pour ne pas nous contaminer ou contaminer les autres...afin de continuer à servir le Dieu de la vie et de la protection dans la sagesse, la justice et la sainteté. Prions pour tous ces médecins, infirmiers et assistants médicaux qui risquent leurs vies pour prendre soin des malades et des porteurs de coronavirus. Profitons de notre confinement pour prier plus, pour lire plus, pour rire plus, pour écrire plus, pour rédiger des devoirs, des TP, des articles ou des livres, pour nous reposer et nous détendre, pour apprendre à chanter, à danser ou à cuisiner, pour passer plus de temps avec nos familles, nos amis, nos confrères, nos consoeurs, nos foyers, nos époux, nos épouses, nos parents, nos enfants etc. Restez chez vous et n'écoutez pas ces rhinocéros qui vous invitent dehors afin de vous dévorer pour leur survie!
Que Dieu vous protège tous et chacun!

 

ITCJ, Centre d'Etudes Africaines et de Dialogue Interculturel (CETADI)