en EN fr FR pt PT es ES

Jalons pour une histoire de la province jésuite de l’Afrique de l’Ouest 1946-2016

P. Yannick Essengue SJBoston College, USA

Jalons pour une histoire de la province jésuite de l’Afrique de l’Ouest 1946-2016. C’est sous ce titre d’avant l’heure que s’est tenue la présentation du livre à paraître sur l’histoire de la fondation de la Province jésuite de l’Afrique de l’Ouest (AOC).

Nous sommes le lundi 17 février 2020, sous un ciel de Boston College plutôt ouvert et éclairé pour un après-midi d’hiver. Le Père Anicet N’Teba, S.J. auteur du livre à paraître et conférencier, rassemble autour de lui ses jeunes Compagnons jésuites aux études à Boston College venant de diverses Provinces, mais aussi sympathisants laïcs, religieux et religieuse de l’Afrique et amis de l’Afrique. L’évènement dit « Présentation du livre PAO » s’est organisé sous la conduite du Père James Keenan, S.J., membre de la Province américaine du Nord Est (UNE), enseignant de Théologie morale et de Bioéthique à Boston College, membre de la Chaire Canisius et Directeur du Jesuit Institute depuis 2014. C’est précisément ce Jesuit Institute, lieu et cadre du semestre sabbatique du Père Anicet N’Teba, S.J. qui est l’hôte de l’évènement.

S’inscrivant dans la mission reçue du Jesuit Historical Institute in Africa (JHIA) dont le Père Anicet N’Teba, S.J. est Directeur adjoint, « Jalons pour une histoire de la province jésuite de l’Afrique de l’Ouest 1946-2016 » est un effort visant à « préserver la mémoire et à promouvoir les connaissances historiques » autour de ce qui est aujourd’hui la Province de l’Afrique de l’Ouest. Après une brève présentation du Jesuit Institute dans ses missions et objectifs, le Père James Keenan, S.J. a exprimé sa joie au nom de l’Institut qu’il dirige, d’offrir au Père Anicet N’Teba, S.J. cet espace de repos et de recherches. Prenant la parole à son tour, l’orateur du jour va alors décliner son propos autour de l’intérêt du livre, de la découverte des œuvres de la Province de l’Afrique de l’Ouest suivant l’ordre chronologique des pays d’implantation, des Œuvres propres à la Compagnie universelle (JRS et Foi et Joie), avant de terminer par les défis de la Province et les consolations qu’elle ne cesse de procurer par son dynamisme et son souci du Magis.

L’un des moments les plus important de la rencontre a sans nul doute été le débat qui a suivi la présentation, ceci autour de questions d’une importance capitale pour mieux comprendre le passé de la Province et son devenir:


- le contexte de création de la Vice-Province 
- le passage de la Vice-Province à la Province et de facto l’héritage en termes d’œuvres et de structures par les premiers missionnaires 
- le contexte de création d’une région autonome du Tchad et les raisons de sa suppression 
- le projet de division de la Province et les raisons pour lesquelles le discernement semble en stand-by 
- la prise de conscience pour la jeune génération de jésuites Africains que l’avenir de nos Provinces repose sur nos mains 
- l’importance de considérer les réalités et les contingences historiques de l’évangélisation de l’Afrique et de création de nos Provinces non pas comme des obstacles à la créativité mais comme des défis à transcender 
- la création de nouvelles œuvres propres, rentables et autonomes 
- le besoin pour la Compagnie de Jésus en Afrique de penser une éducation originale et transformatrice.


En poursuivant ses recherches, le Père Anicet N’Teba SJ. dans son mot de fin, après avoir remercié le Jesuit Institute et son Directeur, n’a pas manqué de féliciter le dynamisme de la jeune génération des jésuites Africains, les invitant à être davantage créatifs et conscients des enjeux de notre mission. Cela passe aussi d’abord par la réappropriation de notre histoire. Vivement que « Jalons pour une histoire de la province jésuite de l’Afrique de l’Ouest 1946-2016 » soit dans nos main!